LA SOPHROLOGIE  =  tous et tout sur le même pied d'égalité !

 

 

"Notre force en sophro, c'est d'être juste nous même, personne ne nous juge, c'est juste cool, on peut  avancer , il n'y a ni comparaison, ni note , ni défi qui nous stop tout le temps. On essaie, on recommence, et quand on sens que c'est bon en nous, c'est  top, parce que ça devient magique et la confiance qui en ressort, elle est vraiment utile tous les jours  !!!  " témoignage de Julie, groupe de préparation aux examens du bac (mars-mai 2016)

Apprends moi à découvrir qui je suis, et je donnerai le meilleur de moi même "

 

 - Se détendre

 

- Se défaire des complexes, potentialiser ses atouts

 

- Stimuler sa mémoire, jouer à entrainer sa concentration

 

- Développer l’imaginaire et la créativité

 

- Comme un sportif :  connaitre son corps et se sentir prêt pour écouter, apprendre et restituer.

  

- Equilibre général et sommeil récupérateur

 

- Aider à mieux vivre une maladies chroniques comme l'asthme (étude faite au CHU de Montpellier).

 

Les techniques de sophrologie visent à préparer progressivement les enfants et ados :

à se réapproprier leur corps, leur place, la confiance en eux, en la vie, en l'école

à désapprendre les mécanisme néfastes de l'impuissance acquise par la croyance de l'echec

à se sentir bien, calme, et fort par des moyens autonomes et naturels

à se projeter dans les sénarios réalisables de réussites

à se vivre positivement en conscience des peurs et des stress souvent inconscients et/ou  disproportionnés.

 

 

 

« L'objectif de toute éducation devrait être de projeter chacun dans l'aventure d'une vie à découvrir, à orienter, à construire. »

Albert Jacquard 

 

 

 

ARTICLES : la sophrologie peut aider mon ados qui veut quitter l'école :

 

Le décrochage scolaire : l'importance de l'apprentissage et du travail corporel :

Alors que de nombreuses enquêtes montrent que de plus en plus de jeunes sont en rupture avec l'école traditionnelle et son enseignement, il y a parallèlement à ce constat de société une autre catégorie d'élèves, celle de ceux qui ne savent pas apprendre et qui sont de plus en plus nombreux. Des spécialistes, tels que des neurologues, des pédopsychiatres, des psychologues mettent en évidence l'émergence d'une nouvelle  génération d'apprenants bien souvent installés dans un schéma "plaisir-déplaisir" (plaisir : je réalise, déplaisir : je me désengage). Lire le suite

 

 

Quand la sophrologie s'invite au collège