LA SOPHROLOGIE

 

 

 Qui peut pratiquer la sophrologie ?

 

La sophrologie avec un très large champ d'application s'adresse 

à un public très large de 7 à 107 ans.

Quelle que soit l'appartenance sociale, religieuse, politique, éducative....... la sophrologie ne fait aucune distinction entre les individus. Elle s'adapte à chacun, lui permettant de se mieux se connaitre, se découvrir, détachée de tout jugement, sans analyse et dans une approche bienveillante et positive.

La sophrologie accompagne la personne dans sa globalité, permettant ainsi à chacun de mieux définir ses besoins et les capacités à travailler qui lui permettront de les mettre en oeuvre.

 

Comment pratiquer la sophrologie ?

 

 

La sophrologie est une discipline psyco-corporelle, au même titre qu'une discipline sportive.

 

Elle s'acquiert progressivement par la pratique régulière d'exercices mettant en jeu le corps et le mental.

La pratique ne nécessite aucune tenue particulière, ni de conditions physiques spéciales.

 

 

 

 

Elle s'articule autour de deux piliers que sont :

 

- La relaxation dynamique RD : telle une colonne vertébrale, elle développe une qualité d'une conscience globale.

 

Elle est constituée d'exercices : mouvements lents, concentrations émettrices et réceptives, visualisations positive dans le présent, le passé ou le futur.

Le travail s'effectue en posture debout ou /et assis.

 

- Les techniques spécifiques toujours effectuées en parallèle de la RD vont de la visualisation à la relaxation dans le présent, le passé ou le futur.

Chacun avec une intention précise correspondant à un besoin repéré.

Exemples de techniques : évacuer des tensions inutiles, somatiser du positif, activer la vitalité, se préparer à vivre un événement futur,  développer des capacités, stimuler des sensations liées à des situations.....toujours dans l'idée de découverte, de conquête et d'intégration, les exercices sont répétés dans le quotidien.

Ces techniques s'effectuent le plus souvent en posture assise, et parfois debout ou allongé.

 

Les séances durent 1 heure, comprennent toujours un temps d’échanges, des pratiques et un autre temps d'échange consacré au vécu des exercices. 

A chaque séance, un bilan sur l'intégration des pratiques, sur les besoins actuels permettent d'adapter en permanence le demande à la personne.

 

C'est une approche centrée sur la personne, qui est elle même pleinement actrice de sa démarche.

 

 

Pourquoi pratiquer la sophrologie ?

 

 

 

 

Petit à petit, la conscience de tout ce qui entre en jeu dans la relation que l'on a à soi, aux autres et au monde, permet de renforcer nos capacités, notre bien être et notre confiance  afin d'évoluer plus sereinement vers nos objectifs.

 

Exemple de motifs de consultation :

Retrouver un bon équilibre général : sommeil, vitalité, capacité à se détendre.

Retrouver la joie ou une relation positive au plaisir ou à une valeur éteinte.

Accompagner une grossesse ou éduquer son enfant dans l'harmonie.

Apprendre à mieux connaitre ses émotions, en baisser l'intensité, les mettre à profit et ne plus les subir.

Utiliser le stress de manière positive, savoir le gérer pour ne plus le subir.

Arrêter de somatiser, calmer des douleurs.

Développer des compétences particulières, dans des études, dans une activité sportive, artistique, ou professionnelle ou personnelle.

Etre accompagnés lors d'un changement de vie déstabilisant : séparation, déménagement, perte d'emploi, angoisses.

Faire face à une dépendance, un problème d'estime de soi, une image corporelle négative.

 

 

Environ 5 séances, visent déjà une pratique autonome de techniques permettant de mieux se détendre.

Un changement d’état d’esprit et un regard bienveillant sur soi amorcent souvent le début d'une plus grande confiance en soi.

 

 

 

 

 

La sophrologie n'est pas un travail psychothérapeutique et en aucun cas ne le remplace.

Elle est conseillée en complément d'un travail psychologique.

 

Sources : Sciences et Avenir : L’esprit guérit le corps.

"Ses principes d’action sont scientifiquement prouvés :

La relation corps/esprit, le développement des circuits neuronaux et des ressources attentionnelles,

la régulation des sensations.

 

Les divers bénéfices de la pratique de la sophrologie :

 

 

 

- Disposer de ses ressources attentionnelles,

- Contrôler son flux de pensée (en particulier les pensées négatives),

- Développer son écoute du corps, la conscience de soi,

- Diminuer les sensations de douleur,

- Se détacher, lâcher prise,

 

 

- Mieux gérer ses émotions."

 

 

Sophrologie et adolescents.

Sophrologie et cancer

La sophrologie en entreprise